Never Forgive !

N'oubliez pas. Se souvenir est la clé de tout. Même lorsque tout nous paraît sombre, perdu. Rappelez-vous, et agissez !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte

Aller en bas 
AuteurMessage
Memory
Admin
avatar

Messages : 49
Gallions : 1199
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/05/2011

Sorcerer's Cards
Âge:
Liens utiles:
Relations:

MessageSujet: Contexte   Sam 14 Mai - 21:09

Le magasin des frères Weasley est une vraie mine d’or. Concernant les farces et Attrapes bien sûr. La jeune Tatiana Jude Cauthon, flamboyante française de dix-sept étés, est bien d’accord là-dessus. Tous les jours, depuis les deux semaine qu’elle est là, elle y passe au moins deux ou trois heures. Entre rigolade avec les propriétaires du magasin, observation attentive du moindre article, et tout un tas d’autres choses, elle n’a pas le temps de s’y ennuyer lorsqu’elle y va. Elle trouve l’ambiance bien plus détendue que dans les magasins français où elle traînait auparavant.

Là-bas, c’était morne. Ennuyeux. Voir tendu. Les gens craignent le Seigneur des Ténèbres. Ils le craignent au point de se priver de rire et de sorties. Les rues étaient devenues désertes. Et puis, il y a eu cette tragédie. Le petit cottage qu’elle et ses parents occupaient a été détruit par ce fameux Seigneur des Ténèbres. Son père, François Cauthon, Ministre des Affaires Etrangères au Ministère de la Magie français, avait refusé de trahir son gouvernement et la réplique du Lord Noir a été sans appel. Pour faire bonne mesure, il a voulu exterminer la famille. Mais, par chance ou par malchance, Tatiana était justement chez une amie à ce moment là. Ainsi, il n’y eu que ses parents d’éliminés. Et depuis, ayant appris la tragédie, la française avait parcouru la France pour venir se poser en Angleterre. Elle usait d’un faux nom. Le vrai étant devenu la cible numéro une des mangemorts. Elle était protégée par une organisation dont faisait parti sa mère. L’Ordre du Phénix.

Sa mère justement… Caroline Meyers. Une jeune Anglaise venue faire ses études en France, et ayant rencontré François. Mais elle n’a jamais cessé de travailler pour cet Ordre. Tatiana se demandait sans cesse ce que faisait sa mère pour l’Ordre, quelles étaient ces mystérieuses réunions, et pourquoi les membres qui venaient parfois à la maison avaient l’air si sombre. Elle avait eu un début de réponse. Mais rien de concluant. Seuls les jumeaux Weasley –sans doute plus proche d’elle que les autres parce qu’ils avaient le même age– acceptaient de l’aiguillonner vers certains indices. Et cet homme dont on avait tant parlé voilà quelques années. Sirius Black. Il lui avait paru sombre et renfermé au début, lorsqu’on l’a expédiée dans cette sombre demeure. Mais après quelques jours, il s’était déridé. Il faisait même des pancakes le matin. Délicieux pancakes. Malgré ses dénégations, il était plutôt bon cuisinier après treize ans à Azkaban. Et lorsqu’elle ne passait pas son temps à la boutique Weasley, elle lui tenait compagnie. On était début Juin, les cours étaient sur leur fin. Une certaine Ombrage avait beaucoup fait parler d’elle cette année. Tatiana s’estimait heureuse d’avoir obtenu le droit de finir ses études à domicile avant d’aller passer ces ASPIC à Poudlard, avec les autres étudiants anglais. C’est-à-dire dans quelques jours.

Tatiana commençait à stresser. Elle avait pourtant fini le programme il y a quelques jours, avec l’aide de ce cher Sirius. Elle révisait maintenant. Entre deux visites chez les Weasley. Elle tournait en rond également. Mis à part au Chemin de Traverse quelques heures par jours, elle était confinée à l’intérieur de la sombre demeure des Black. Au moins n’y était-elle pas seule. Il y avait souvent des allées et venues. Mais lorsque ces allées et venues avaient lieu, elle était exclue de ces réunions. Alors, pour passer le temps, elle rendait visite à l’Hippogriffe qui occupait une des chambres de la demeure. Sirius le lui avait présenté quelques jours auparavant.

Lorsque le temps des ASPIC fut venu, c’est avec appréhension qu’elle prit le portoloin créé par la nouvelle Directrice –bien que pas à cœur joie, celle-ci pensant que ce traitement de faveur devait se mériter… Mais comme c’est le ministre qui avait ordonné...– à son intention. Heureusement, elle ne fut pas autrement questionnée par les autres septièmes années. C’est à peine si l’on s’est aperçu de sa présence à Poudlard. Le seul moment notable, ce fut lorsqu’on appela son nom, lors des épreuves pratiques. Mais la curiosité des autres s’est vite retrouvée noyée sous le stress ou le soulagement d’avoir fini. Elle retourna au Square Grimmaurd dès la fin des épreuves. La maison était aussi silencieuse qu’à l’ordinaire. Soulagée d’avoir enfin fini, la demoiselle cherchait Sirius pour lui annoncer qu’elle pensait avoir bien réussi. Mais elle ne le trouva nulle part. Seuls Kréatture et Vendebout –alias Buck– semblaient être les derniers êtres vivants présents. En désespoir de cause, la française s’est calée contre le flanc de l’Hippogriffe et le caressait machinalement en lui racontant ses malheurs. Elle a fini par s’endormir. Ce n’est que bien plus tard, vers quinze heures le lendemain, qu’elle s’éveilla. Presque une journée entière qu’elle avait dormi. En pleine forme désormais, elle est descendue en trombe pour voir si des gens étaient arrivés.

A son grand regret, ce dix-huit Juin 1996, la maison semblait encore plus vide si c’était possible. Tel un fantôme, elle errait de pièces en pièces, fulminant contre le monde entier pour l’avoir abandonnée. Et surtout contre Sirius. Ce lâche la laissait seule alors qu’elle lui avait tenu compagnie pendant près d’un mois. Mais, bien que pressée de sortir, et très tentée à cause de cette solitude insoutenable, elle n’osait franchir le seuil. On lui avait très bien fait comprendre qu’elle était en sécurité au Square Grimmaurd. Et c’était bien là la seule chose qu’elle était disposée à croire. Peut-être également parce que les jumeaux et Sirius ont bien insisté là-dessus. Et donc elle restait cloîtrée, se faisant à manger lorsqu’elle y pensait. Elle tentait bien d’instaurer un dialogue avec Kréatture, se montrait douce et avenante envers lui. Mais l’elfe était fou. D’abord réticent à lui parler –Tatiana l’avait finalement convaincu de son Sang Pur avec son arbre généalogique remontant quinze générations en arrière– puis un peu plus affable, Kréatture persistait pourtant à répéter, lorsque la française posait la question, que le traître à son sang était mort. Que Sirius ne reviendrait plus jamais. Mais elle refusait de croire ça. Et malgré ses insistances, le vieil elfe de maison répétait toujours la même chose. Entre lui qui divaguait et Buck qui ne pouvait parler, elle dépérissait. Aucune visite ni rien depuis le 17 Juin au soir. A croire qu’elle faisait fuir les gens.

Lorsqu’enfin la porte s’ouvrit à nouveau, aux alentours du 15 Juillet, elle eut la surprise de voir débarquer le vieux fou à la barbe blanche ainsi que certains de ses collègues. D’abord surprit de la voir ici, il admit qu’avec les récents évènements il avait oublié ce détail. Mais il était ravi qu’elle ait suivi les instructions. Ne pas sortir d’ici sans personne pour l’accompagner. Il la convia à la cuisine pour une sorte de débriefing. Abasourdie, elle les écouta relater les évènements survenus ces derniers jours. Elle écouta. Mais déjà son esprit volait ailleurs. Alors toutes les fois où elle avait maudit Sirius de s’être envolé, de l’avoir laissée seule dans cette lugubre demeure, il était mort ? Elle se senti honteuse. Dumbledore dû le voir dans ses yeux, car il ajouta qu’elle n’avait à se sentir coupable de rien.

Elle eut le droit de sortir, enfin. Pour la communauté sorcière, elle était Tatiana Trakand. Une jeune orpheline. Les deux mois qui suivirent, Tatiana les passa au Chemin de Traverse. Elle avait trouvé un job d’été chez Florian Fortarôme. Et elle pouvait passer autant de temps qu’elle voulait avec les jumeaux Weasley. Elle gardait, malgré tout, une rancune tenace envers ceux qui lui avaient enlevé sa famille d’abord, puis l’un des nouveaux amis qu’elle s’était fait ensuite. Elle n’en montrait rien cependant. L’Ordre accepta qu’elle intègre leurs rangs. Fin Août 1996, alors qu’elle travaillait sur une mission de concert avec les jumeaux Weasley, Bill Weasley et Fleur Delacour, ils tombèrent sur un renseignement étrange. Voldemort cherchait un autre moyen d’éliminer l’élu. Il parlait de voyage dans le temps.

L’Ordre laissa couler. C’était sans doute un faux renseignement. Mais, tout à fait par hasard, la française –infiltrée dans un repaire de mangemorts pour une mission d’espionnage– se trouva mêlée à une expérience pour remonter dans le temps. Avant qu’elle n’ait pu dire Quidditch, elle se trouva aspirée par une spirale lumineuse, avec deux autres mangemorts. Les trois personnes arrivèrent assez brutalement en plein assaut des Aurors sur un repaire de mangemorts d’Août 1976. Alors que les deux mangemorts aidaient leurs ancêtres, la française se mêla aux Aurors et aida à capturer certains mages noirs.

Au retour au ministère, elle fut longuement interrogée. Elle ne dit pas un mot sur l’Ordre mais parla abondamment des plans qu’elle avait surpris. Bien forcés de la croire à la lumière des preuves qu’elle apportait, ils la laissèrent repartir. Elle fut ensuite interceptée par des membres de l’Ordre à l’époque. Elle leur raconta la même histoire, sans rien ôter cette fois. Les sorciers virent en elle le moyen de débusquer les futurs mangemorts au sein de Poudlard. Elle accepta de retourner à l’école de Sorcellerie pour y effectuer une deuxième septième année jusqu’à ce qu’ils trouvent le moyen de la ramener dans le futur. Du moins, elle espérait.

Ainsi, Tatiana est arrivée en 1976. La rentrée scolaire est dans une semaine. Que l’Histoire se mette en marche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://never-forgive.forumactif.org
 
Contexte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Forgive ! :: Parchemins Administratifs :: Règles et Contexte-
Sauter vers: